TERRACOTTA FIGURINE OF ISHTAR-ASTARTÉ
New York | Idols
 
Date:  1900 BC - 1600 BC
Culture:  Mesopotamian
Category:  Idols
Medium:  Terracotta
Dimension: H : 14 cm
Provenance: Ex- European Private Collection
Serial No: 3764

Cette figurine de terre cuite de couleur jaune beige a été faite par estampage dans un moule : seule la face antérieure est décorée et en relief tandis que l’arrière est lisse.La pièce est complète (en dehors du nez) et en très bon état de conservation bien que la tête soit collée. Quelques traces de pigmentation sont visibles sur les pieds et dans les cheveux.
La jeune femme est représentée nue. Elle se tient debout, jambes jointes et tient sa poitrine serrée entre ses mains. Plusieurs rangées de bracelets ornent les chevilles et les poignets. Un collier à double rangée fait le tour du cou et un grand collier croisé entre les seins orne le torse. Une quadruple rangée de bouton rond en relief sont placé sous le nombril (ceinture ?). Un motif en quadrillage est estampé en triangle sur le pubis.
Le visage aux joues rondes, aux grosses lèvres et aux grands yeux est surmonté par une coiffe haute en forme de diadème.
Malgré l’absence d’attributs précis, des savants ont régulièrement rapproché les statuettes de ce type d’Ishtar-Astarté, la déesse proche-orientale de l’amour et de la guerre : la forte accentuation des parties génitales la met certainement en étroite relation avec la très ancienne et importante tradition des cultes liés à la fertilité et à la fécondité, dont les figurines de ce type étaient certainement des symboles.
L’art populaire des terres cuites est apparu au Proche-Orient vers la fin du IIIe millénaire av. J.-C., avant de connaître sa plus grande faveur au cours des siècles suivants. Elles illustrent des sujets religieux et officiels mais évoquent bien souvent aussi des scènes profanes, tirées de la vie quotidienne (scènes de professions, érotiques, musicales, etc.). Les moules circulaient de ville en ville et étaient reproduits plusieurs fois, ce qui explique pourquoi leur qualité est inégale, même lorsque le sujet est identique. Elles servaient probablement comme ex-voto à offrir aux divinités, dans un cadre officiel mais souvent aussi domestique, et sont ainsi un précieux témoignage de la ferveur religieuse populaire.

All e-Tiquities have been searched in the Art Loss Register database.